Rechercher

Ok

Inscrivez-vous à notre lettre d'information


Attachments

Rejoignez-nous sur

facebook   &   twitter

Avec le soutien de l'OIF

Séminaire sur le thème « La RSE: construire la contribution des Institutions Nationales des Droits de l’Homme et des CES au service des droits fondamentaux »


 


 


 



Le Conseil Economique, Social et Environnemental du Royaume du Maroc a accueilli, les 11 et 12 juin 2015, le séminaire de l’Union des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires des Etats et gouvernements membres de la Francophonie (UCESIF), organisé avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) sur la thématique : «La Responsabilité Sociétale des Entreprises: construire la contribution des Institutions Nationales des Droits de l’Homme et des Conseils Economiques et Sociaux au service des droits fondamentaux».

Les travaux de ce séminaire, qui a réuni, outre les membres du Conseil d’Administration de l’UCESIF, des institutions internationales et régionales, des spécialistes et des experts de la RSE ainsi que des entreprises marocaines et internationales labellisées, ont permis de dégager un certain nombre de conclusions. 



Ainsi, les participants ont été unanimes à constater que la dynamique du progrès économique a permis la création globale de richesses qui s’est accompagnée de l’apparition de nouveaux défis pour les Etats dans l'exercice classique de leur rôle de régulation économique, sociale et environnementale.


Cette dynamique questionne la capacité de la communauté internationale et des gouvernements à faire respecter les normes publiques universelles opposables et à concilier les impératifs d'ouverture économique avec la prévention et la sanction des négligences et des abus qui menacent la cohésion sociale, les équilibres environnementaux et les règles de la saine concurrence.


La prise de conscience des défis de durabilité des modèles actuels de croissance et le respect des droits fondamentaux économiques, sociaux, culturels et environnementaux, a conduit à des initiatives positives, tant dans le cadre d'organisations intergouvernementales que d'organisations patronales ou d'approches pluri-parties-prenantes. Parmi ces initiatives, l'adoption à Rabat, en décembre 2012, de la Charte sociale de l'Union des Conseils Economiques et Sociaux et des Institutions similaires de la Francophonie a constitué une étape clé dans l'intervention de la société civile organisée en faveur d'une mondialisation responsable.


Cette Charte Sociale, organisée en sept volets, basée sur les principes et objectifs issus des normes publiques universelles, consacre la responsabilité sociétale et appelle à l'engagement de toutes les parties prenantes, à commencer par les États et avec le concours de la société civile organisée, en faveur de grands contrats partenariaux pour :

1.      L'accès de toutes et de tous, sans discrimination, aux services essentiels et au bien-être social

2.      L'accès au savoir, à la formation et au développement culturel

3.      L'inclusion et les solidarités

4.      La protection des enfants et le respect de leurs droits fondamentaux

5.      Le dialogue social, le dialogue civil et les partenariats pour le progrès

6.      La protection de l'environnement

7.      La gouvernance responsable, le développement et la sécurité économiques et la démocratie sociale

 

A partir des principes de cette Charte Sociale, englobant les Nouveaux Objectifs du Développement Durable l'ONU et convergeant avec les définitions contemporaines de la RSE, les Conseils Economiques et Sociaux considèrent que la Responsabilité sociale, en tant qu'engagement de toute organisation de "maîtrise de ses impacts sur la société en prenant en compte les attentes des parties prenantes, en respectant les lois nationales et les normes internationales", constitue une ligne directrice fédérative pour un nouveau contrat social fondé sur les droits universels opposables, et porté par le dialogue entre l'ensemble des acteurs de la société.

 

Les Conseils économiques et sociaux, en tant qu’espaces de dialogue social et civil, se proposent de participer aux initiatives internationales en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises, en particulier en accueillant des forums multi-parties prenantes sur la RSE, en encourageant les organisations représentatives d'entreprises membres de leurs instances à s'engager dans des démarches collectives nationales ou internationales, en recommandant, à leurs gouvernements et parlements, d’adhérer à des démarches collectives exemplaires telles le Groupe des amis du paragraphe 47 de la Déclaration finale de la Conférence Rio +20 sur l'information extra-financière, l'Initiative pour la Transparence de l'Industrie extractive et les Principes directeurs de l'OCDE pour les entreprises multinationales.








Les  Conseils économiques et sociaux francophones s’engagent, enfin, à lancer, dans le cadre de leurs travaux, des réflexions sur l'opportunité et les modalités d'introduction de réglementations nationales ou régionales susceptibles d'encadrer une meilleure maîtrise des impacts sociaux et environnementaux des entreprises, et à pratiquer eux-mêmes une Responsabilité Sociétale d'organisation dans l'ensemble de leurs activités à commencer par le respect du principe d'égalité hommes-femmes.







Documents à télécharger



Pages connexes




Acc s Rapide
Le conseil et vous
Actuellement, le contexte économique et social...

Suite

Actualités
Tenue de la quatre-vingt seizième session ordinaire du CESE

Suite

Avis
Le Conseil est tenu d'émettre son avis en...

Suite

Communiqués de presse
Le CESE renouvelle ses instances

Suite