Résultats‭ ‬du‭ ‬questionnaire‭ ‬lancé‭ ‬à‭ ‬travers‭ ‬la‭ ‬plateforme‭ ‬de‭ ‬participation‭ ‬citoyenne‭ ‬sur‭ ‬l’économie‭ ‬du‭ ‬sport

Résultats du questionnaire lancé à travers la plateforme de participation citoyenne sur l’économie du sport Dans le cadre de l’élaboration de son avis sur l’économie du port, le CESE a sollicité, du 4 au 27 mars 2022, la contribution des citoyen(e)s à travers sa plateforme « Ouchariko ». Le nombre de personnes qui ont interagit avec le […]

Résultats de la consultation lancée sur Ouchariko relative à l’économie circulaire

Dans le cadre de l’élaboration de son avis sur l’économie circulaire, le CESE a sollicité, du 3 au 14 février 2022, la contribution des citoyen(e)s à travers sa plateforme « Ouhariko ». A cet effet, les résultats de la consultation donnent globalement une idée sur la perception des participants par rapport aux deux domaines choisis par le CESE, à savoir les déchets ménagers et les eaux usées. Par la suite, quelques actions ont été proposées aux participants pour évaluer leur degré d’engagement par rapport au changement de notre modèle de consommation actuel. Enfin, un classement est effectué par les participants, par ordre de priorité, aux recommandations proposées par le CESE. Le nombre de personnes qui ont interagit avec le sujet est de 14 335 dont 782 participants au questionnaire.

Résultats de la consultation lancée sur Ouchariko relative au harcèlement sexuel dans les universités

Dans le cadre de l’élaboration de son avis sur le harcèlement sexuel dans les lieux de formation et du travail, le CESE a sollicité, du 27janvier 2022 au 10 février 2022, la contribution des citoyen(e)s à travers sa plateforme « Ouhariko ». A cet effet, les résultats de la consultation donnent globalement une idée sur les perceptions du phénomène par les participants, des éléments sur les expériences vécues ou dont ils ont été témoins, ainsi que sur les solutions qui leurs semblent les plus adéquates. Le nombre de personnes qui ont interagit avec le sujet est de 38238 dont 742 participants au questionnaire.

Le CESE préconise une révision ambitieuse du code de la famille qui soit en mesure de protéger les femmes et garantir leurs droits

L’égalité entre les femmes et les hommes et la pleine participation des femmes à l’ensemble des aspects de la vie active ne peut se faire sans un cadre juridique en harmonie avec les ambitions du pays, qui permet aux femmes de jouir pleinement de leurs droits, sans discrimination. Le CESE considère ainsi qu’il est temps d’opérer une révision du Code de la Famille, en conformité avec la Constitution et en accord avec les Conventions internationales ratifiées par le Maroc et en ligne avec les ambitions d’émancipation des femmes et d’égalité des sexes inscrites dans le Nouveau Modèle de Développement.